3

Artifexio : « Aujourd’hui, tout est construit grâce à l’accompagnement »

< Creative Factory Selection - Les projets accompagnés

L 7 mai 2019

Carole Brassier, fondatrice d'Artifexio.

Warhol ou Basquiat ? Banksy ou JR ? Avec Artifexio, vous n’aurez plus jamais de doute sur une œuvre d’art contemporain. Cette app, on la doit à Kaiwaki, jeune entreprise nantaise créée par quatre entrepreneurs, dont Carole Brassier qui évoque l’accompagnement de la Creative Factory Selection.

En quoi consiste votre application mobile Artifexio ?

Carole Brassier : « Elle s’adresse aux amateurs et collectionneurs d’art. Grâce à elle, ils peuvent identifier une œuvre d’art contemporain (après 1945) prise en photo sur leur smartphone. Une communauté d’utilisateurs se développe ainsi, ce qui permet aux galeries de valoriser leurs œuvres au travers de l’app. »

Kaiwaki développe-t-elle d’autres produits ?

« Oui, Artcodice, un service qui permet aux utilisateurs d’obtenir un certificat d’authenticité produit par l’artiste, pour les rassurer lors de l’achat. Pour cela, nous utilisons la technologie blockchain, qui garantit une procédure inviolable. »

Vous faisiez partie de la Creative Factory Selection saison 5 : en êtes-vous contente ?

« Oui, en tant que primo-entrepreneur, cela rassure d’être sélectionné. Cela montre qu’on croit en votre projet ! Dès le premier jour, les six sélectionnés – dont nous faisions partie – ont reçu un calendrier précis avec tous les ateliers d’experts pour mieux calibrer l’offre. Cela nous a apporté un chemin, une méthodologie avec les meilleurs acteurs du marché. Et puis le coaching individuel apporte tellement, car nous sommes suivis de près : cela fait un bien fou, lorsqu’on prend le train pour Paris à 6h du matin, de recevoir un message bienveillant de son coach ! »

Vous parlez du groupe des six sélectionnés : était-ce important d’être plusieurs ?

« Le travail en groupe permet de comparer nos difficultés, de voir comment les autres les ont surmontées, de connaître leurs quick wins. Et l’ambiance est bonne, on s’entend tous bien, ça aide. »

Quelle différence entre la Carole d’il y a un an et la Carole d’aujourd’hui ?

« J’étais pleine de certitudes et aujourd’hui je suis pleine d’incertitudes… ce qui est très bien ! Je cherchais à être challengée, à bénéficier de regards extérieurs et grâce à cela, je suis plus solide sur la proposition de valeur d’Artifexio, sur l’offre, le plan de financement, etc. Aujourd’hui tout est construit grâce à l’accompagnement. »

Quelles sont les prochaines échéances pour Kaiwaki ?

« Fin avril, nous avons lancé la commercialisation. Et d’ici décembre, nous souhaitons lever des fonds via le réseau local d’investisseurs. »

Télécharger l’application Artifexio

Les autres services :