3

Bouts du Monde : les carnets de voyage se refont une beauté

< Actus des entreprises - Les projets accompagnés

L 2 novembre 2020

Bouts_du_Monde_refonte_charte_graphique

Lauréat 2019 de NMcube, incubateur nantais des entreprises du secteur des médias porté par la Samoa, Ouest Medialab, Audencia Sciencescom et Polytech Nantes, la revue Bouts du Monde se refait une beauté avec une nouvelle charte graphique et un nouveau site internet pensé pour faciliter l’expérience utilisateur.

Spécialiste des carnets de voyage, Bouts du Monde est une revue trimestrielle et participative née en 2010 de la plume de William Mauxion. Loin des standards des guides touristiques ou pratiques, elle met l’accent sur l’expérience intime des voyageurs. Globe-trotteurs, aventuriers, scientifiques, carnettistes, photographes, ils sont déjà plus de six cents à avoir apporté leur contribution à la revue. Et malgré une conjoncture peu propice à l’évasion, le succès n’est pas près de s’arrêter en si bon chemin ; en témoigne la mise en ligne du nouveau site internet plus ergonomique et navigable.

Pourquoi refaire le site internet ?

William Mauxion, rédacteur en chef : « Lors de notre participation à NMcube, nous nous sommes rendu compte que notre site avait quelques lacunes. C’est un crash test réalisé avec Angélique Bidault (DA et UX Designer) qui a révélé des faiblesses en termes de parcours utilisateur et d’expérience d’achat. Cela a été certes douloureux mais indispensable pour améliorer notre visibilité en ligne. Nous l’avons recontacté après NMcube pour travailler avec elle sur la refonte graphique.

Aujourd’hui, non seulement le site est plus esthétique mais il est aussi plus lisible et le temps de téléchargement est meilleur, ce qui rend la navigation sur tablette et smartphone plus agréable. Le parcours d’achat a également été simplifié pour diminuer le taux d’abandon des paniers. Nous avons aussi rajouté un moteur de recherche permettant de retrouver facilement les actualités par thème, pays, collection, numéro ou auteur.

Et puis le dernier élément, qui n’est pas le moins important : nous avons voulu un site moins énergivore. On parle de plus en plus de sobriété digitale. Ça passe aussi par la manière dont on conçoit les sites internet.

boutsdumonde_smartphone

Comment se porte Bouts du Monde depuis sa participation à NMcube ?

W.M : « Nous avons créé notre premier emploi, chargé de la diffusion en librairie. L’incubateur a été l’occasion de soumettre la revue à un regard extérieur, d’analyser notre activité, d’avoir une vision transversale sur tous les leviers à activer.

Concrètement, cela se traduit par une politique rigoureuse sur les réseaux sociaux pour atteindre notre audience. Nous nous appuyons aussi sur un réseau de librairies qui diffuse la revue et avec lequel nous avons resserré les liens sur les conseils de Maud Amand et Tangi Fouyer, tous les deux Chargés de missions Accompagnement des entreprises à la Samoa.

Bien sûr, le Covid est passé par là ; nous n’avons pas pu faire autant de salons du livre que nous l’aurions souhaité… Nous sommes attentifs à l’évolution de la situation mais nous restons confiants. Nous avons profité de la refonte du site internet pour nous lancer dans un autre défi : repenser notre charte graphique papier. Ainsi, les lecteurs pourront découvrir une revue métamorphosée. Le n°45 sera disponible dès le mois de janvier dans les librairies partenaires et, évidemment, sur notre site internet ! »

Comment vous différenciez-vous des autres revues de voyage ?

W.M : « Bouts du Monde, c’est une revue collaborative sous forme de mook, c’est-à-dire que nous sommes à la croisée des chemins entre la revue et le livre. Nous avons déjà partagé les expériences intimes de plus de six cents voyageurs, aventuriers, scientifiques depuis notre création. Nous les rencontrons sur des salons du livre, des festivals de voyage ou ils nous envoient leurs carnets. A ce jour, nous avons reçu plus de 8 000 propositions et seuls 10% ont été publiés.

Nous sommes parmi les rares à proposer ce type de format dans le secteur du voyage. Nous sommes aussi très attentifs à offrir une maquette soignée dans le fond et la forme pour que, tel un objet de collection, le lecteur entrepose la revue chez lui et s’y replonge régulièrement.

Enfin, nous nous démarquons par la qualité de la relation que nous entretenons avec les libraires partenaires. Grâce à eux, nous bénéficions d’une mise en avant importante. Et bien sûr, les abonnements nous aident à tirer notre épingle du jeu par rapport aux éditeurs de livres de voyage. »

 

Découvrir le site de Bouts du Monde

Les autres services :