3

Ecovélo, une startup nantaise au positionnement qui « roule » !

< Actus des entreprises - Ville durable et connectée

L 5 octobre 2018

Exemple de solutions proposées par la startup nantaise Ecovélo

© Ecovélo

Attention : « cas pratique » ! Découvrez la belle story de Sébastien Bourbousson, fondateur de la startup Ecovélo qui – à l’ombre des grands groupes positionnés sur le même marché – a réussi le pari de déployer sa solution de vélos électriques en libre-service dans 6 villes françaises, après seulement 2 mois de lancement ! Son secret : un positionnement stratégique et différenciant vis-à-vis de ses concurrents.

Alors qu’une lutte fait rage dans plusieurs grandes métropoles françaises, entre startups et grands groupes proposant des vélos en libre-service, une entreprise nantaise commence discrètement à se faire un nom dans le secteur – hautement concurrentiel – de la petite reine : Ecovélo, startup accompagnée par la Creative Factory.

Sur ce marché en plein essor, face aux géants chinois et français, cette jeune pousse vient en effet de faire une entrée fracassante, avec son Titibike : une solution technologique permettant de déployer des vélos électriques en libre-service, ne nécessitant aucun génie civil, ni électrification et fonctionnant avec ou sans borne de stationnement (par mobile). En prime, la startup propose sa solution à des prix attractifs grâce à un système de sponsoring publicitaire lui permettant de réduire les frais.

Un positionnement malin et astucieux

Outre cette offre performante et financièrement accessible, Ecovélo possède un second atout « sous la pédale » : un positionnement stratégique et différenciant vis-à-vis de ses nombreux concurrents, concentrés dans les grandes villes, telles que Paris, Lyon, Toulouse ou Bordeaux. Partant du principe que les villes de moins de 200 000 habitants ne trouvent pas de solutions adaptées face à leur besoin de mobilité douce (car les solutions historiques sont très coûteuses et surdimensionnées, tandis que les autres startups ont des frais trop importants pour s’implanter), la PME nantaise a choisi de cibler les villes moyennes et petites, qui représentent 50% des parts de marché !

Un pari réussi puisque Ecovélo a déjà séduit six villes françaises après deux mois de lancement de son Titibike : Biarritz (64), La Baule (44), Arradon (56), Étel (56), Domfront en Poiraie (61) et Avon-Pays de Fontainebleau (77). Autre bonne nouvelle : plusieurs actionnaires et partenaires renommés sont déjà « en selle » avec la startup nantaise, à l’instar d’un fabricant français très connu de vélos en libre-services, d’un assembleur de trottinettes et véhicules électriques, ou encore d’un grand constructeur automobile français… Prochains objectifs pour Ecovélo : continuer de « mouiller le maillot » et transformer l’essai dans les prochains mois, en affirmant son positionnement sur le marché.

www.ecovelo.com

Vous souhaitez en savoir plus sur Ecovélo et rencontrer son fondateur Sébastien Bourbousson ?
Rendez-vous le 8 novembre pour notre prochain Apéripitch !

 

Les autres services :