3

La Samoa au Kikk Festival – Le collectif, créateur d’opportunités

< International

L 2 décembre 2021

kikk-festival-namur-samoa-2021

Novembre 2021. Une équipe de la Samoa était à Namur à l’occasion de la dixième édition du Kikk, le festival international des cultures digitales et créatives. Philippine Pouëssel et Hugues du Puy faisaient partie de la délégation nantaise, menée par Nantes Saint-Nazaire Développement et Nantes Métropole, dont l’objectif est de mettre en relation les écosystèmes locaux pour faire naître de nouveaux partenariats mais aussi de partager de bonnes pratiques. Quelques semaines après l’événement, ils reviennent sur leur aventure wallonne et l’intérêt d’une telle délégation.

« Prendre le temps de se découvrir » – Philippine Pouëssel, Chargée de mission Coopérations, réseaux et international

« Nous étions à Namur pour deux principales raisons : découvrir le Kikk Festival et prospecter auprès de l’écosystème local des ICC pour éventuellement nouer de futurs partenariats. Ce genre de mission est toujours intéressant car c’est l’occasion de faire la connaissance d’un écosystème étranger, de recroiser des acteurs majeurs du numériques que nous n’avions pas vus depuis longtemps à cause de la crise sanitaire, et de nous rapprocher de certains.

Surtout, c’est l’occasion de se faire voir. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Nantes n’est pas passée inaperçue ! La délégation nantaise comptait une vingtaine de membres, des entrepreneurs, des institutionnels, des entreprises du numérique et des ICC, ainsi que des acteurs de l’ESR. Nous occupions le plus grand stand et nous avons, je pense, réussi à marquer les esprits, notamment en animant une table-ronde rassemblant des créatifs nantais. Par ailleurs, faire partie d’une délégation rend les rencontres, et donc les perspectives de partenariats, plus simples dans la mesure où les portes s’ouvrent plus facilement au collectif. Autre phénomène insolite que j’ai pu remarquer pendant cette délégation : elle permet aussi de créer du lien entre nantais car, finalement, nous nous côtoyons régulièrement mais nous n’avons pas ou peu le temps de nous connaître vraiment.

En ce qui concerne la Samoa, cette semaine à Namur nous a permis d’échanger avec divers interlocuteurs, tous plus intéressants les uns que les autres :

  • Avec le BEP, le KIKK et l’université de Namur : ces trois acteurs ont rythmé la semaine, notamment en nous faisant découvrir leur hub créatif, le TRAKK, qui correspond à notre futur propulseur des ICC, la Creative Factory, dont l’ouverture est prévue pour 2023.
  • Avec le HUB-Créatif de Charleroi Métropole qui œuvre à ce que l’économie traditionnelle se dirige vers une économie créative.
  • Avec la plateforme en agriculture urbaine WASABI, qui nous a apporté son expertise pour l’installation des serres de la ferme urbaine sur le toit du village solidaire des 5Ponts.
  • Avec l’écosystème numérique du Québec que nous ne connaissions pas encore, Québec Epix et Québec Numérique, et que nous avons bien l’intention de revoir prochainement dans le cadre du Printemps Numérique.
  • Avec 104Factory, avec qui nous partageons un partenariat avec Zu, et des sujets communs sur la transition écologique.
  • Avec l’OFQJ, qui soutient régulièrement des entreprises de notre réseau dans leurs déplacements au Québec. Nous réfléchissons ensemble à la manière de faciliter la venue d’entrepreneurs québécois sur le territoire nantais et vice-versa.
  • Et bien d’autres ! »

« Une belle démonstration de forces » – Hugues du Puy , Chef de projet Design et Open innovation

« J’ai personnellement été impressionné par le dispositif marketing & communication mis en place. Le festival a eu lieu dans plusieurs lieux emblématiques de Namur – la Bourse, la Galerie du Beffroi, le théâtre de verdure, etc. – et un nombre conséquent d’événements professionnels se sont tenus en simultané. Ainsi, en deux jours, j’ai assisté à des conférences de personnes inspirantes, de vrais self-made men s’appuyant sur des présentations décomplexées et anticonformistes ; arpenté des dispositifs immersifs dans des lieux insolites de Namur, découvert de nouveaux tiers-lieux avec le Trakk, vu des performances originales. Même si je n’ai pas pu tout voir, c’était à mes yeux une belle démonstration de forces en termes artistiques, techniques et culturelles qui met véritablement à l’honneur une ville de 100 000 habitants.

Si je suis allé au Kikk Festival, c’est principalement pour le partage des bonnes pratiques. Prendre le pouls de ce qui se fait à l’étranger, voir ce qui fonctionne, les limites, s’en inspirer pour créer de nouvelles façons d’animer le territoire à l’échelle de la Samoa, cela fait également partie des objectifs d’une telle délégation.

Pour ma part, je retiens surtout la conférence de Cyril Diagne sur les interfaces utilisateurs assistées par IA, et ma visite au Pavillon, véritable laboratoire d’expositions à la croisée entre l’art, le numérique et les sciences qui était d’ailleurs le navire étendard belge lors de l’exposition universelle de Milan en 2015. »

 

Revivez l’ouverture du Kikk Festival par le Village Francophone

Les autres services :