3

Lancer un nouveau service, le guide-pratique d’Ozzak

< Creative Factory Selection

L 11 janvier 2022

Des places de cinéma à prix réduits ? C’est le pari que s’est lancé Ozzak en septembre 2021, avec la création d’une plateforme de ventes privilèges de places de cinéma. Une aubaine pour les spectateurs, qui peuvent désormais aller plus souvent dans les salles obscures, mais aussi pour les cinémas, qui gagnent là un moyen d’optimiser le remplissage et d’éviter les sièges vides. Mais comment prépare-t-on le lancement d’un nouveau service, sur un marché a première vue dominé par des « géants » ? Les trois co-fondateurs d’Ozzak, Mélanie Canivet, Sylvain Mante et Cédric Merouani, expliquent la démarche suivie pour se lancer sur le marché, et plus largement créer leur startup.

Appréhender le marché

Lancer un nouveau service est un challenge qui ouvre de nouvelles opportunités pour le porteur de projets. Mais cette action n’est pas sans risques. C’est pourquoi il est important d’anticiper un maximum, en s’intéressant au marché, au public-cible auquel on s’adresse et à ses besoins.

Pour les co-fondateurs d’Ozzak, « il était indispensable d’étudier le marché pour confirmer le fait [qu’ils] répond[aient] à un besoin des spectateurs, et à certaines problématiques des exploitants. Une fois ces éléments validés, [ils ont] pu préparer activement le développement et le lancement ». Pour cela, Mélanie, Cédric et Sylvain ont réalisé des études de marché auprès des cinémas et des spectateurs afin de connaître leurs habitudes de consommation et conforter leur idée. Cette étape a duré plusieurs mois, se caractérisant notamment par une étude quantitative auprès du grand public. Ainsi, ils ont « défini [leurs ] cibles, [leurs] personas, calculé l’échantillon représentatif, puis administré les questionnaires en physique ou via les réseaux sociaux ».

L’analyse du marché et de la cible est utile à plusieurs niveaux puisqu’elle permet de déterminer la façon dont le service va être lancé, et donc vendu, mais aussi de commencer à établir une stratégie de communication autour de celui-ci.

Trouver des partenaires et des financements

Lorsqu’on est un porteur de projets, il n’est pas rare de sentir seul, voire perdu, face aux problématiques de l’entrepreneuriat. Une fois son idée en tête, comment la mettre en pratique, la sécuriser, la développer ? L’équipe d’Ozzak n’a pas hésité à se faire accompagner dans leurs démarches. Aussi, ils ont intégré la Creative Factory Selection dispositif d’accélération des industries culturelles et créatives porté par la Samoa, en 2020. Pendant neuf mois, l’accélérateur les a aidés dans les étapes de création de leur structure : choix du nom, dépôt de la marque, réalisation du business plan, dépôts des statuts, recherche de financement…

« La Creative Factory Selection, puis Novapuls, nous ont permis et nous permettent d’être informés des subventions auxquelles nous pouvons bénéficier, témoignent les fondateurs. Ils nous ont accompagné tout au long des démarches de prêts d’honneur et bancaires ».

Pour ce qui est des partenaires, les trois associés prospectent en direct. Ils ont également réussi à tirer leur épingle du jeu en nouant des liens avec certains partenaires à Nantes, dès le début du projet. Une relation privilégiée qui leur a permis de co-construire la plateforme de vente de places de cinéma en ligne et de mettre un pied au sein du groupe Gaumont-Pathé. « Aujourd’hui, se réjouissent-ils, ce partenaire historique nous prescrit auprès d’autres directeurs de cinéma au niveau national ».

Confronter son service au marché

A l’été 2021, Ozzak a fait le choix de lancer sur le marché nantais un Produit Minimum Viable (MVP) contenant les principales fonctionnalités du produit. Objectifs : confronter son nouveau service au marché pour l’améliorer et l’enrichir en fonction des retours utilisateurs. Au total, trois tests ont été nécessaires pour valider le MVP. En échange d’une séance de cinéma offerte, le réseau de béta-testeurs a eu pour mission de tester l’ensemble des fonctionnalités de la plateforme et d’en faire un retour détaillé. Ces retours ont permis à l’équipe de travailler sur les optimisations de la plateforme et de l’ajuster avant le lancement au niveau local.

Résultat, un lancement officiel en septembre qui s’est déroulé sous les meilleurs auspices. « Nous avons eu la chance d’avoir beaucoup de retombées presse au niveau local, en plus de nos actions de communication, qui nous ont permis de faire grossir la communauté Ozzak et de développer les ventes » rappelle l’équipe.

Se lancer à la conquête du marché national

Trois mois après le lancement de la plateforme, Ozzak peut se targuer de comptabiliser plus de deux cents places vendues, près de six cents comptes créés et près de six mille visiteurs uniques. La startup se prépare maintenant à sortir de nouvelles fonctionnalités, à développer une application mobile et étendre le service au niveau national après d’autres cinémas partenaires.

Un autre objectif, et non des moindres, est d’accroître et consolider la communauté Ozzak en passant notamment par la case Ulule. En faisant contribuer les utilisateurs au le développement de la plateforme, les trois fondateurs souhaitent les impliquer dans le projet et mettre le cap sur cinq nouvelles villes en France.

Les autres services :