3

Les 6 conseils de My Little Trip pour gérer le développement rapide de sa startup

< Creative Factory Selection

L 8 décembre 2021

Lancé en août 2020, My Little Trip est un service d’abonnement proposant 3 voyages personnalisés par an. Sa fondatrice, Mikki Glancy, le sait bien, monter son entreprise seule n’est pas simple. C’est pourquoi la lauréate de la Creative Factory Saison 7 nous partage aujourd’hui quelques-uns de ses conseils pour gérer le développement rapide de sa startup.

My Little Trip est le premier service d’abonnement de voyage qui s’occupe de tout à votre place ! Vous répondez d’abord à un simple questionnaire, puis trois fois par an, la plateforme vous propose de partir en « city break ». Ce projet, Mikki Glancy l’a initié seule. Un pari audacieux qui lui a été profitable, puisqu’aujourd’hui la startup est en pleine expansion et son nombre d’abonnés ne cesse d’augmenter. Mais alors, comment gérer le développement rapide de sa structure ? Elle nous explique…

1.      Se faire connaître du grand public

L’objectif principal a été de donner forme à l’idée pour qu’elle devienne pérenne, notamment en se faisant connaître du grand public. Pour ce faire, My Little Trip passe par des médias tel que les réseaux sociaux ou la presse : « Nous utilisons beaucoup les réseaux sociaux, nous sommes par exemple très présents sur Instagram avec presque 16K followers en seulement un an. Nous utilisons aussi énormément la presse pour faire parler de nous : Europe 1, Marie-Claire, Forbes, Presse Ocean, Ouest France, Maddyness, France 3 etc. ».

2.      Communiquer avec son audience

Créer une vraie relation avec son public est d’une importance capitale. My Little Trip utilise notamment la newsletter par mailing ou les « news » de WhatsApp. Mais la majeure partie de sa communication passe par les réseaux sociaux : « Instagram est très important pour nous, nous communiquons tous les jours avec nos « followers ». En effet, animer notre communauté est essentiel, et cela passe majoritairement par des jeux concours. Nous avons par exemple organisé une chasse aux œufs avec des influenceurs et des challenges à la maison pendant le confinement. Actuellement nous proposons à nos internautes de trouver les « golden ticket » cachés, sur le même principe que « Charlie et la Chocolaterie » de Roald Dahl. Certaines tablettes de chocolat contiennent un ticket d’or qui permet à celui qui le trouve de partir en voyage à deux. Tout cela nous permet d’avoir un contact privilégié avec notre public. »

3.      Recruter les bonnes personnes

Bien choisir ses collaborateurs est l’une des clés pour gérer le développement rapide de sa startup : « Pour l’instant nous sommes très sollicités donc je n’ai pas forcément besoin de chercher de nouveaux employés, mais je sélectionne scrupuleusement les candidats. J’ai choisi d’être entouré d’une équipe qui se rapproche de mon cœur du cible (entre 18 et 35 ans). De cette façon, ils savent comment communiquer avec notre public, ils connaissent leurs attentes. De plus, quand nous recrutons, nous allons plus regarder la motivation et l’implication que les compétences. Car même si les compétences sont essentielles, une personne motivée sera d’autant plus performante. »

4.     Tester, tester, sans cesse tester

« La plupart des gens développent d’abord et peaufinent leur idée ou leur produit, moi je fais l’inverse » affirme-t-elle. Il est vrai qu’il est parfois judicieux de réfléchir avant de se lancer dans une nouveauté. Mais ce n’est pas l’avis de Mikki Glancy ! « Quand nous avons une idée, nous lançons le projet en mode “artisanal”. Si cela marche, nous développons l’idée pour le rendre scalable. Tester permet de faire avancer les choses plus vite, on sait tout de suite si cela fonctionne ou non. »

5.     Être bien entouré et accompagné

« J’ai débuté l’aventure My Little Trip seule, et parfois je me dis qu’il aurait été plus simple de monter ce projet à deux ou trois. Mais heureusement, j’ai eu la chance d’être bien accompagnée, ce qui m’a permis d’avoir de bons conseils et de prendre de la hauteur. Nous avons intégré deux accélérateurs en même temps. Un premier plus axé « business » et un second au sein de la Creative Factory Selection. Ces 10 mois d’accompagnement ont été bénéfiques puisque cette période m’a permis de structurer mon projet en profondeur. L’accompagnement proposé a vraiment été créé sur-mesure et s’est adapté à mes propres enjeux et problématiques, notamment pour la partie financement et recrutement. Ce qui me permet aujourd’hui de repartir avec des bases solides. »    

6.     Persévérer, même dans les moments difficiles

« Il ne faut pas baisser les bras, et toujours croire en son projet. La Covid-19 illustre bien mon propos puisque cette crise a durement touché le secteur du tourisme. De mon côté, j’ai été forcé de repousser les premiers voyages tout en gardant l’attractivité commerciale que nous avions déjà créée. Il ne fallait surtout pas perdre nos abonnés. C’est avec de la créativité et de l’optimisme que nous avons réussi à surmonter cette période ! Finalement la période nous a aidé à nous structurer et devenir plus fort pour la suite. »

Les autres services :