3

Le magazine nantais Grabuge débarque sur le web

< Les projets accompagnés - Media, Images et transmedias

L 31 mai 2018

Nouveau site web du magazine culturel nantais Grabuge

Le nouveau site web du magazine Grabuge est en ligne depuis le 3 mai 2018.

Beau cadeau que nous fait Grabuge pour ses 2 ans ! Le magazine nantais aux actus pertinentes et au ton impertinent nous a offert au mois de mai un nouveau site web, tout beau, tout neuf. Au menu : un agenda complet des événements culturels de l’ouest, des news inédites, des vidéos…

Pour Grabuge, l’année 2018 rime incontestablement avec réussite. Après avoir été sélectionné pour intégrer la première promotion de l’incubateur média NM Cube, le journal culturel vient d’inaugurer son nouveau site web. Une belle occasion de fêter ses deux ans, soit 500 000 exemplaires diffusés, 30 000 dates annoncées et 1 300 articles rédigés.

« On a d’abord hésité avec ‘3615 Grabuge’, mais on s’est dit que ça serait moins moderne qu’un site…« , plaisante Pierre-François Caillaud, rédacteur en chef de Grabuge, qu’il a cofondé avec Julien Daden. « Plus sérieusement, pour nous, l’enjeu initial de ce nouveau site était d’élargir et satisfaire notre lectorat, qui n’arrivait pas toujours à récupérer notre journal (ndlr : pourtant diffusé à 25 000 exemplaires chaque mois dans les grandes villes de Loire-Atlantique et de Vendée !) »

Un soutien bénéfique de NM Cube

Le résultat ? Un nouveau site jeune et moderne, à l’image du magazine, sur lequel les visiteurs peuvent retrouver l’intégralité des articles du mensuel, mais aussi des contenus spécifiques au web : des propositions de sorties et des sujets plus légers (comme les fameux « Que faire à Nantes ce week-end ? » ou des tops amusants), des news, des vidéos… et l’agenda culturel, qui n’est plus présent dans la nouvelle formule du journal papier, désormais entièrement consacré à des articles.

Pour réaliser ce nouveau support web, l’équipe de Grabuge a pu compter sur le soutien de l’incubateur NM Cube. « Les coachs et experts ont joué un rôle conséquent : nous avons eu des formations sur le web, la création de site internet, le référencement… Ce qui nous a permis d’éviter les pièges classiques, d’apprendre à mieux connaître nos lecteurs, et finalement d’avancer rapidement pour lancer notre site web« , conclut le rédacteur en chef. « Pour nous, l’enjeu est maintenant de stabiliser l’ensemble d’ici fin 2018, et pourquoi pas de recruter de nouvelles forces vives. »

Les autres services :