3

Projéta – Solidifier l’organisation de sa structure

< L'Accélérateur Culture

L 3 décembre 2021

L’association Projéta est composée de 12 créatifs nantais indépendants, toutes et tous liés par une passion commune pour l’impression, l’édition et la fabrication dans les domaines de l’art. L’atelier situé à Nantes est un pôle d’échange, de production, d’émulation, de médiation et un lieu ressource pour l’impression et la fabrication bois. Lauréat de l’accélérateur culture saison 3, Projeta revient sur la manière dont le dispositif a permis de solidifier son organisation et de développer plus sereinement ses nouvelles activités.

 

Qu’est-ce qui vous a poussé à choisir l’Accélérateur culture ?

Amélie Patin : « Projéta est un atelier d’artiste, situé au 37 rue de Coulmiers, à Nantes. C’est un lieu de vie et de travail, un lieu où chacun développe son activité. Ses membres y viennent également pour collaborer autour de projets communs. Cela va du projet éditorial en passant par l’accueil de public et l’organisation d’ateliers ouverts.

Projéta est une association à but non lucratif, qui est gérée horizontalement par les douze bénévoles la constituant. L’organisation nécessite donc d’être solide avec notamment une comptabilité stable et une communication interne sans faille. C’est ce qui nous a poussé à postuler à l’accélérateur culture. Nous nous sommes aperçus que malgré notre grande motivation et la bonne entente générale au sein de l’association, certains éléments nous manquaient. »

D’un point de vue personnel et professionnel, qu’est-ce qui a changé pour vous en 10 mois d’accompagnement ?

« Nous sommes une jeune association ayant récupéré les clés de notre atelier en décembre 2019. Nous avons donc commencé les travaux et l’installation dans le lieu à partir de janvier, puis… le confinement est arrivé. Autant vous dire que nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour profiter de nos locaux.

Mais, cela ne nous a pas empêché d’avancer. En effet, malgré les aléas de la crise, nous avons quasiment fini les travaux, nous sommes presque complètement installés dans le lieu, et nous avons même mis en place plusieurs projets collectifs (éditions, exposition au Stéréolux…) et accueilli plusieurs fois du public (durant l’évènement Wave, ou lors d’ateliers ouverts au public).

L’accélérateur nous a accompagné dans toutes ces aventures. Au cours des interventions nous avons fait le tour de plein de sujets différents, ce qui nous a permis d’affiner certaines parties de l’organisation de l’association (budget, comptabilité, événementiel…). Nous avons découvert des possibilités que nous n’avions pas envisagées, sur la partie financement par exemple. Lors des coachings, nous avons abordé les sujets de manière personnelle. Les coachs nous ont éclairés sur les challenges de la vie associative, notamment sur notre vision de la communication et de l’organisation interne. Tout cela nous a permis de mieux gérer la crise provoquée par la Covid-19. »

Quels sont vos projets pour la suite ?

« Nous sommes actuellement au cœur de la pré-vente du calendrier 2022, notre tout dernier projet éditorial. Tous les membres de l’atelier participent à sa mise en place (et à douze, c’est bien pratique). Une fois cela terminé, nous aimerions nous attaquer à la dernière ligne droite des travaux, à savoir la mise en place définitive de notre atelier de sérigraphie. En effet, il nous manque aujourd’hui des éléments essentiels tels que les rangements et une bonne organisation de l’espace.

La prochaine étape sera de lancer la deuxième phase des ateliers ouverts avec des ateliers destinés au grand public. Ces derniers s’adresseront aux amateurs mais aussi aux professionnels, tout comme les « ateliers construction » déjà existants. Cela impliquera l’ouverture à grande échelle de la partie prestation de l’association. Pour ce faire, nous aimerions améliorer notre communication externe, avec par exemple une meilleure gestion des réseaux sociaux et du site internet. »

 

Les autres services :