3

Quand le Covid donne naissance à des solutions innovantes

< Innovation urbaine

L 9 novembre 2020

Distributeur gel hydroalcoolique

Le 6 novembre 2020, la Samoa a installé une nouvelle expérimentation sur le site de pratiques sportives situé pied du pont Général Audibert, quai Doumergue de l’ile de Nantes : une borne connectée de distribution de gel hydroalcoolique conçu par l’entreprise rezéenne JVD.

De la taille d’une boite à chaussure, l’objet ne paye pas de mine. Et pourtant, ce boîtier va répondre à un enjeu capital : celui de garantir le respect des gestes barrières dans l’espace public. Installé sur le site de sports urbains, cette borne en inox est en réalité un distributeur automatique de gel hydroalcoolique. Sa particularité : il est connecté afin d’assurer sa maintenance au quotidien, et donc un usage permanent. Autrement dit, grâce à un tableau de bord en ligne, il permet de suivre en direct son niveau de gel et de batterie.

Une petite révolution dans l’espace public !

Cela va être très utile pour nous !” glisse d’ailleurs, lors de l’installation, l’un des sportifs qui utilise régulièrement les différents agrès sur place. Il faut dire que le site rassemble un grand nombre de pratiques : skates, BMX, street workout, parkour… Le lieu est d’autant plus fréquenté en ce moment, puisqu’il est en effet resté accessible pour la pratique du sport, tandis que d’autres occupations sont fortement restreintes. Installée sur un lieu stratégique, la borne va donc permettre à tous les usagers de se laver régulièrement les mains, notamment avant et après avoir manié les différents éléments sportifs présents.

Mise en place dans le cadre du programme Quartier démonstrateur, et labellisé Nantes City Lab, cette expérimentation portée par la Samoa sera testée durant six mois. “Outre la période actuelle, il va notamment permettre de garantir une meilleure hygiène, tout comme dans une salle de sport où les clients doivent nettoyer leur machine après utilisation. Côté JVD et Samoa, l’objectif pour nous est de recueillir des données sur l’utilisation de ce type d’innovation et de mesurer son impact dans l’espace public“, confie Julien Roca, Chef de projets Expérimentation et open innovation à la Samoa. Réponse dans six mois donc…

Les autres services :