3

L’île de la création

Sur l’île de Nantes, la créativité est partout : c’est devenu un état d’esprit. Cette dynamique vient irriguer l’ensemble de l’île pour en faire un territoire d’innovation et de création à part entière.

Du quartier de la création, territoire en mutation…

Dans les années 2000, un quartier à vocation culturelle et créative commence à s’ancrer à l’ouest de l’île de Nantes, historiquement occupée par les chantiers navals et activités industrielles. Cette pièce urbaine, alors en friche, est née au cœur des anciennes halles Alstom, avec l’installation de collectifs artistiques et créatifs, et portera bientôt le nom de quartier de la création. Rapidement, ce quartier va porter l’ambition du territoire dans sa capacité à innover et se réinventer en s’appuyant sur l’enseignement supérieur, la recherche, la culture, l’économie et la citoyenneté.

Depuis le quartier de la création n’a cessé de grandir avec l’implantation de l’École d’architecture, du pôle des arts graphiques, de l’École supérieure des Métiers Artistiques (ESMA), de l’École des beaux-arts, du Médiacampus, et du Pôle universitaire interdisciplinaire dédié aux cultures numériques, mais aussi des Machines de l’île, de Stéréolux, Tempolino et La Cantine numérique.

En 2020, l’île de Nantes disposera d’un nouveau centre névralgique dédié pour accueillir des institutions d’enseignement supérieur, des lieux ressources pour les réseaux créatifs du quartier et une offre immobilière spécifique : Les Halles, qui connaîtront une nouvelle vie. De plus, l’implantation de L’École de Design Nantes Atlantique sur l’île de Nantes va permettre de consolider le campus créatif qui accueillera à terme plus de 4 500 étudiants.

… à l’île de la création, en plein cœur de la métropole

De la pointe ouest de l’île, avec le Hangar à bananes et le Karting, en passant par la Centrale et le Wattignies social club, les industries culturelles et créatives repoussent chaque année les limites de ce quartier. Il en est de même pour le campus créatif qui s’étend aujourd’hui au-delà du quartier Beaulieu avec l’école Vattel, le Hep campus, l’Ynov Campus, le pont supérieur et le Conservatoire de musique, danse et théâtre.

Ces dernières années ont vu naitre une multitude d’initiatives en faveur des industries créatives et culturelles donnant une place singulière à cette filière qui est présente sur l’ensemble de l’île plus de 1 000 emplois directs. Le tout au cœur de la métropole nantaise, côtoyant ainsi les citoyens de toutes générations.

Un propulseur créatif en 2020

En 2020, au cœur du quartier de la création, sur l’île de Nantes, les filières culturelles et créatives disposeront de 3 400 m² très largement ouverts à chaque porteur de projets. Cet équipement fonctionnera comme une plateforme d’idéation, de prototypage, de développement et de valorisation, au service des innovations du territoire.

En savoir plus u

Les autres services :